Ce que vous ne savez pas

Publié le 7 Août 2014

La guerre a repris ses droits mais s’était-elle vraiment arrêtée ? Je n'en suis pas sure.

La guerre, ce sont aussi des morts, des vrais, pas loin comme une information supplémentaire au journal du soir.

Peut-être ne savez-vous pas que nos soldats se battent contre ces djihadistes que l'on montre partout ?
Peut-être ne savez-vous pas que les combats sont très violents et les morts nombreux ?

Peut-être ne savez-vous pas que les morts ne s'enterrent pas dans le silence ici ?

Alors ces deux jours notre quartier s'est paré de rubans blancs de balcon en balcon, de drapeaux libanais et de l’armée, de portraits de jeunes hommes en uniforme.

Alors ces deux jours, les pétards, les rafales d'armes, les sirènes des convois ont résonné dans nos rues.

Alors ces deux jours, les hommes ont pleuré comme des enfants, les femmes ont mis leurs habits noirs et laissé leurs cheveux défaits. Chacun a fait éclaté sa peine, a dit adieu a l’être aimé. Litanies de gestes, de cris, de pleurs, impossible de ne pas être touché !

source L'Orient-le Jour

source L'Orient-le Jour

Rédigé par Zélie

Publié dans #Made in Lebanon

Repost 0
Commenter cet article

Esqui 10/08/2014 12:50

ni les neveux, ni les parents!
Nous sommes à 30min de l'aéroport de Genève et avons une chambre d'amis si c'est plus simple pour vous d'arriver (en catastrophe?) ici plutôt qu'à Paris.

Zélie 10/08/2014 13:07

On t'embrasse avant tout :) et pour le reste, on a encore un peu de marge ( enfin on espère ) : RÉSISTANCE ! FOI ! ESPÉRANCE !

Esqui 09/08/2014 11:02

:(
De biens tristes lendemains sont en train de se préparer...

Zélie 10/08/2014 12:26

Hélas, Bel Écureuil, mais je ne m'y résous pas ! Au pire, je suis certaine que tu n'abandonneras pas tes neveux libanais. C'est sympa, la Suisse comme terre d'exil ?