Fier, moi ?!

Publié le 22 Avril 2013

Fier, moi ?!

Hier après-midi, nous sommes allés faire la connaissance d’une nouvelle petite cousine qui sera aussi la filleule de Monsieur.

Une rencontre sympathique qui a laissé Mini J tout souriant et attentif face à cette petite crevette.

Les papas libanais m’étonnent toujours par leur absence totale d’humilité dès qu’il s’agit de leur progéniture… Notre cousin a lancé sans aucun complexe que sa fille se nomme « Marie-Joe » car sa femme avait fait un vœu à la Sainte Vierge (pieuse pensée) mais aussi Joe/Joseph comme LUI !!!

Je crois que si un père avait dit la même chose en France, tout le monde se serait bien moqué de lui.

Pendant longtemps Monsieur m’a affirmé qu’il aimerait que son fils s’appelle comme lui ! J’avoue que dans ces cas-là, je pratique la résistance passive ou je deviens sourde…

Les prénoms masculins sont souvent ici histoire de tradition familiale : porter le prénom du grand-père paternel est chose courante pour un ainé de famille.

Une de mes amies a vu sa belle-mère faire une syncope quand elle a refusé à la naissance de son fils de l’appeler Camille comme beau-papa !

Nous avons beaucoup choqué notre entourage libanais en ne dévoilant pas le prénom choisi pendant ma grossesse. Bizarrement pour Numéro 2, cela passe beaucoup mieux.

Mini J ne porte pas le prénom de son papa, ne porte pas le prénom de mon beau-père mais ces second et troisième prénoms sont ceux de ses grands-pères libanais et français, ce qui me semble un bon compromis a sa double appartenance.

Il n’empêche que parfois j’entends Belle-Maman ou nos oncles de la montagne l’appeler « Habib » comme mon beau-père défunt.

Ainsi vont les familles libanaises : fils de la famille, tu es, fils de la famille, tu resteras !


Last but not least Mini J a reçu sa première demande en mariage !!!

Rédigé par Zélie

Repost 0
Commenter cet article