Les tissus de Tantina

Publié le 29 Avril 2013

C’est bien tard qu’il m’a rapporté la nouvelle : il n’y aurait pas de samedi sur les routes du sud.

Pas de lever tôt et de retour dans la nuit, il y aurait un week end complet en famille.

Nous en avions perdu la saveur depuis presque deux ans.

Inconsciemment ces deux journées ont été remplies de tout plein de choses.

Il y a eu :

  • Un Garage sale anglophone sur les hauteurs de Beyrouth au milieu d’enfants qui avaient envahi le jardin.
  • Un kneffe dégusté car il faut garder des forces.
  • Des étagères et placards vidés et dépoussiérés.
  • Des morceaux de bois à démonter et à déménager avec un assistant qui s’incruste.
  • Un vent chaud qui envahit la ville et nous laisse trempés de sueur.
  • Des lessives et des lessives pendant que le petit d’Homme dort.
  • Un déjeuner dominical sur le pouce et des Lahme Bajinn dont j’avais oubliées le gout.
  • Une sieste du dimanche après les derniers déménagements.
  • La première glace de la saison dégustée le soir au milieu d’une foule de clients et voisins de quartier.
  • Le constat main dans la main que nous avions eu droit à deux jours fatigants mais si inattendus que cela fait un bien fouuuuuuuuuuuuuuu !

Au milieu des sacs et des boites que nous sortions, Belle-Maman m’a tout à coup tendu un paquet que j’avais déjà vu. Elle m’a confirmé qu’il s’agissait de coupons de tissus offerts par Tantina. Il me faudrait sans doute un livre entier pour raconter l’élégante Tantina, mariée à un ingénieur russe et qui vivait dans la jolie villa d’Adonis. C’est là que bien souvent la famille est venue se réfugier lorsque Beyrouth s’embrasait trop longtemps et que Belle-Maman craignait pour ses quatre petits.

J’ai ramené précieusement les coupons dont une robe en morceaux car la couturière fut interrompue par une nouvelle série de bombardements. Les morceaux furent récupérés mais jamais cousus… J’ai rêvé à ce que je pourrai en faire ?

Je sais que dans une autre boite le « renard de Tantina » attend son heure pour l’unique fille de la famille.

Les tissus de Tantina

Rédigé par Zélie

Publié dans #Un amour de Beyrouth ?!!!

Repost 0
Commenter cet article

Cath 04/05/2013 12:09

c'est ça vos we reposants ????

Zélie 06/05/2013 05:35

Oui, puisqu'on a eu le temps de faire la sieste. :)